Malocclusion dentaire ou anomalies de rapport entre les dents dans les trois sens de l’espace

Normalement l’arcade maxillaire circonscrit l’arcade mandibulaire. On peut prendre l’image « d’un couvercle qui vient recouvrir une boite ».
Le maxillaire peut être trop étroit par rapport à la mandibule . L’inverse est plus rare.

 

Les incisives maxillaires recouvrent les incisives mandibulaires en laissant apparaître environ la moitié de la couronne de l’incisive mandibulaire. Ces rapports peuvent varier dans le sens d’un espace vertical important entre elles (c’est ce qu’on appelle la béance) ou dans le sens d’un recouvrement trop important de l’incisive maxillaire de l’incisive mandibulaire (c’est ce qu’on appelle la supraclusion).
Les décalages entre le maxillaire et la mandibule peuvent être plus ou moins importants et le maxillaire peut se situer trop en avant ou trop en arrière par rapport à la mandibule
il peut ne pas y avoir de décalages de mâchoires mais un décalage des dents.

 

Ces différentes anomalies peuvent être associées.

 

Ces pathologies orthodontiques peuvent être associées à des troubles d’ordre fonctionnel, notamment en ce qui concerne la ventilation.

 

slide15slide14

 

 

 

Retour